Balblair 1999 Review

 Evaluation en français au bas de la page

Balblair-Distillery

Balblair 1999 (2nd release 2014)

46% ABV

Score: 84/100

A distillery that doesn’t get as many mentions, at least not in my neck of the woods. It seems like some of the older bottlings (60’s) are well loved by many and the prices were reasonable until the whiskyboom made everything a hot commodity. It recently received a facelift along with a lot of the other brands owned by Inverhouse group (Pulteney, Acnoc, Speyburn).

Balblair has the particularity of releasing their whisky as vintages rather than age statements. They make a big play of this and in a way it is nice, reminiscent of the wine world and in a way probably makes more sense than the batch variations that can happen with a broad age statement. this isn’t so unique anymore since other producers have adopted that nomenclature for releases as well.

I got a chance to try this at an SAQ (Quebec’s state run liquor stores) in store tasting last month, I was by myself so took the time to take notes, I will soon do a post on these in-store sessions since they can be quite fun and a great value.

1490125deb915b34667452f3e8cc658e

Nose: Wet driftwood, cornmeal/porridge, Sultanas, vaguely rum like. Toasted almonds, loads of ripe fruit, soaked sponge-cake, then you get furniture polish/paste.

Palate: Juicy as hell (that’s really what I wrote), makes you salivate (it has a great texture btw, pretty thick), melted brown sugar, floral, ripe apple peel, banana’s. Very creamy like pudding or creme caramel, citrus zest but there is also a background terpene like note that kicks in maybe from the wood?

Long finish, fruit cup but with a bitterness and body. I think this is a blend of both sherry and bourbon casks, it does exhibit a bit of the former’s influence in the nose but the palate is a lot about the fruits and creaminess with that green/terpene thing to prevent it getting too sweet.

An interesting bottling, not so much my favorite style but offers something fairly unique, that opening juicy salvo is worth trying. I cannot attest if this is keeping in the company’s taste profile though. At a 146$ in Québec  it is a bit high and I think brings it a bit out of reach of a daily dram.

Here’s a cool photo of the stills, they are pretty unique very bulbous and squat with short necks, this can definitely give some hints as to the spirit coming from there.

balblair-stills

Franck

————————————————————————–

Balblair 1999 (2ème édition 2014)

46% Alc/vol

Évaluation: 84/100

 

Une distillerie dont on n’entend pas souvent parler, du moins à la SAQ.  Les embouteillages des années 60 ont la cote parmi les connaisseurs et étaient apparemment abordables avant que la bulle du whisky a pris de l’ampleur et a affectée tout ce qui touche le monde du single malt. Son look et l’embouteillage a fait peau neuve il y a quelques années, il est de même avec les autres marques du groupe Inverhouse (Pulteney, AnCnoc, Speyburn).

La mise en ventes du whisky de Balblair à la particularité d’être fait par millésime plutôt que par mention d’âge, ça fait partie intégrale de leur stratégie de marketing. Je ne déteste pas cette façon de faire, elle nous est familière du monde des vins et d’un autre côté, offre peut-être plus de stabilité au niveau du goût d’un whisky plutôt que d’avoir une mention d’âge général? Cette nomenclature n’est plus très unique puisque certain autres distilleries l’on adopté pour leurs jus.

J’ai eu l’occasion d’essayer ce scotch le mois dernier, lors d’une dégustation en magasin à la SAQ, je n’étais pas accompagné et donc j’en ai profité pour prendre des notes. Je ferais bientôt un billet séparé sur ces dégustations en magasin puisqu’elle offre une excellente opportunité.

balblair 99

Nez: Bois humide, gruau/polenta, raisins secs, on dirait par moment un rhum. Amandes grillées, beaucoup de fruits mûrs, gâteau arrosé de sirop, un arrière-goût d’encaustique (mélange de cire d’abeille et térébenthine) qui n’est pas déplaisant.

Goût : Juteux en $?%&! , ça fait saliver  immédiatement (la texture est superbe, bien huileux), cassonade fondue, floral, pelure de pomme très mûre, un peu la banane. Très crémeux, comme une crème caramel (j’adore), zeste d’agrume et il a définitivement un arrière note de térébenthine (peut-être qu’elle provient du bois)

La finale est longue tout en salade de fruits avec une belle amertume et beaucoup de corps. Je crois qu’il s’agit ici d’un assemblage de fût de xérès et de bourbon. L’influence du xérès est bien ressenti au nez, moins en bouche.

C’est un embouteillage intéressant, Pas nécessairement mon style préféré mais je crois qu’il offre quand même une proposition assez unique, l’entrée en bouche juteuse, vaut la peine d’essayer. Je ne connais pas assez les offres de cette compagnie pour savoir si cet embouteillage est dans le profil de goût de ces whiskies. À 146$ au Québec, je le trouve un peu cher et hors de la portée d’une dégustation régulière.

Voici une photo des alambics de la distillerie, leurs formes est assez unique, très rondes et trapues, ça donne quand même des pistes sur le genre de distillat qu’elles produisent.

BalblairStillRoom_blog_listing

Franck

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s